>
>
>

EXPOSITION ART NUMERIQUE : l’événement qu’il ne fallait pas rater !

Les étudiants de 5ème année – Mastère Web Design de l’ECV Digital Paris ont présenté leurs travaux de fin d’études à l’occasion de l’exposition Art Numérique qui s’est tenue à La Folie Numérique et Villette Makerz au Parc de la Villette, le 18 & 19 mai dernier. Cette exposition, ouverte au public, permettait aux visiteurs de découvrir une trentaine d’œuvres numériques. De la réalité virtuelle à l’art audiovisuel, les étudiants de l’ECV Digital ont su traduire le langage numérique à travers l’activité artistique. Toutes innovantes et insolites, ces dernières étaient assurément très créatives.

 

Comment penser ces technologies dans l’art aujourd’hui ? Voici comment nos étudiants l’ont interprété :

 

Contact without contact

Aujourd’hui le numérique rompt le contact entre les gens. Anaelle met l’art au service du numérique pour nous rassembler. Pour réussir cet exploit, elle a équipé un support de capteurs capables de reconnaître les mouvements de ses mains et interpréter ses mouvements grâce à des sons tel un piano.

 

Elle revient sur cette expérience :

« J’ai choisi d’opter pour une technologie que je ne maîtrisais absolument pas : l’Arduino. C’est une sorte de synthétiseur 2.0 qui fonctionne par la captation des gestes par les capteurs ultra-sons. L’exposition était un moyen intéressant et stimulant de se surpasser. L’arduino nécessite de coder en langage C et d’avoir des compétences en terme d’électronique avec les multiples branchements. »

Un quotidien sans odeur

Imaginez-vous devant la photographie d’un sublime plat mais ne pas pouvoir en connaitre le goût…Il s’agit du quotidien d’Anouche, étudiante à l’ECV Digital Paris.

 

Elle nous parle de son expérience :

« Souvent on se dit que ce qui est beau est forcément bon. Je me suis donc inspirée de ces posts, sur les réseaux sociaux, de plats très joliment présentés qui mettent tout le monde en appétit. Personnellement, Instagram est très important dans mon alimentation car je m’en sers pour essayer « d’imaginer » les goûts et les odeurs des plats. Etant anosmique, je ressens la faim mais pas forcément l’envie de manger. L’exposition d’art numérique a été très révélatrice pour moi car je me suis rendu compte à quel point parler de mon anosmie aide à accepter la situation. »

Sans filtre

Céline, étudiante en 5ème année – Mastère Web Design dénonce, grâce à Instagram, les risques de tomber dans la superficialité et la perte de la confiance en soi. L’étudiante modifie les photos de ses proches de manière à atteindre l’apparence idéale pour une grande majorité et en expose les commentaires.

 

Elle nous parle de son projet :

« A travers un selfie publié, les traces du #bonheur questionne sur la représentation de soi sur les réseaux sociaux et les traces que nous laissons de nous même par nos posts. »

BON-BON-JOUR

Nous savons tous ce qu’est le bégaiement : trouble du flux ou rythme de la parole, caractérisé par des répétitions de mots, de syllabes et de sons, par des prolongations … Mais savons nous vraiment ce que ressentent les personnes touchées ? Holyst nous en parle à travers des panneaux numériques. Le bégaiement de l’adulte est très différent selon l’histoire, les attitudes réactionnelles et l’impact sur la qualité de la vie relationnelle de chacun. Ce n’est pas tant le bégaiement mais la manière de le vivre et d’y réagir qui crée et entretient la souffrance de la personne qui bégaie. La sévérité du trouble se mesure essentiellement à tout ce que la personne qui bégaie s’empêche de faire ou de vivre à cause du bégaiement ou de la peur de bégayer. Holyst utilise donc son oeuvre pour s’exprimer et relate tout ce qui se passe dans sa tête durant ses blocages sévères.

 

Nos intervenants étaient ravis de participer à ces projet. Ils témoignent :

« Ce projet « Art numérique » a pour principaux objectifs de stimuler la créativité et renforcer les capacités à explorer des territoires, aussi bien conceptuels que techniques. Les étudiants, futurs webdesigners mais déjà professionnels, ont ici l’opportunité d’interroger les techniques qui sont ou peut-être deviendront leurs outils de travail.  A travers la pratique et la réflexion les étudiants ont l’opportunité de renforcer leur vision critique des enjeux actuels, de développer leur regard en le portant sur l’horizon. Pour ma part j’accompagne principalement les étudiants sur ces aspects, autour des sciences, techniques et de leurs histoires respectives. Autant que possible je souhaite leur faire découvrir et croiser des technologies non explorées dans leurs enseignements traditionnels. »

 

L’expo Art Numérique de l’ECV Digital Paris vous donne désormais rendez-vous chaque année pour découvrir les travaux de fin d’études de nos étudiants en 5ème année – Mastère Web Design.

 

Rendez-vous en 2020…

 

Retrouvez toutes les photos de l’Exposition Art Numérique sur la page Facebook ECV Digital Paris