>
>

Guillaume Barranco

Mastère Développeur web

2017

Qu’est-ce qui vous a amené à l’ECV Digital ?

Ma première formation dans le supérieur a été un DUT SRC car ça se situait dans le domaine de l’informatique, tout en restant très vague. C’est à dire qu’on étudiait tous les domaines tels que le graphisme, le développement, les réseaux, le marketing… J’espérais trouver ma voie, ce qui a été le cas, j’ai adoré le développement ce qui m’a amené à poursuivre avec une licence pro chef de projet multimédia en alternance avec l’option développeur car je n’avais pas trouvé de bachelor développeur à proprement parlé. Je suis ensuite tombé sur la formation développeur web que proposait l’ECV Digital et le programme m’a paru intéressant.

 

Pourquoi avoir choisi une formation en alternance plutôt qu’en initiale ?

Déjà parce que ma formation n’est pas à mes frais, ce qui n’est pas négligeable. Ensuite parce qu’on apprend beaucoup de choses en entreprise et on apprend beaucoup de choses en cours et c’est bien d’avoir le mix des deux. Je pense que c’est un combo gagnant.

 

Comment se sont déroulées vos recherches de contrat ?

J’ai commencé à chercher en avril, j’ai eu quelques réponses mais soit les entreprises avaient embauché quelqu’un d’autre soit les missions ne me convenait pas. Je m’y suis pris assez tôt pour essayer d’avoir le choix et trouver un contrat qui me convienne. J’ai fini par trouver vers le mois de juin.

Pendant mes recherches j’ai eu accès à une plateforme mis en place par l’école, où des offres étaient publiées. Je ne m’en suis pas énormément servis mais il y avait un bon suivi de l’école j’ai été contacté régulièrement par M. Promitor, le chargé des relations entreprises, pour savoir où j’en étais au niveau de mes recherches.

 

Cela correspond-il à ce que vous recherchiez, en terme de structure et de missions ?

 Tout à fait, la couleur qu’ils m’ont annoncé et celle que je vois aujourd’hui est similaire. Je trouve que c’est assez rare d’avoir exactement ce qu’on attendait et de ce point de vue là c’est super.

Weblib est une start-up ce qui me convient parfaitement, parce que même si j’en ai jamais fait, je ne suis pas fan du concept des grandes entreprises où il faut une semaine pour attendre une décision par exemple.

Je suis assez autonome, il n’y a pas de système de hiérarchie très marqué. Il y’a des travaux à rendre, des présentations, j’ai la possibilité de bouger d’une mission à une autre si jamais je suis lassé. Il y’a des deadlines mais au final ça reste assez libre.

 

L’intégration en entreprise a-t-elle été rapide ? Vous sentez-vous à l’aise aujourd’hui ?

Oui au bout de deux semaines je m’entendais bien déjà avec tout le monde. On a nos propres locaux dans un appartement, on mange ensemble tous les midis et on se parle souvent. Ce n’est pas juste un bonjour – au revoir.

 

Comment gérez-vous ce rythme hebdomadaire et ce double statut d’étudiant-salarié ?

C’est une question étonnante car je ne trouve pas que ce soit si difficile en fait. Puisque je ne suis à l’école qu’un jour par semaine, je consacre ma journée entière pour les cours et les devoirs, je travaille un peu chez moi également, mais je ne trouve pas qu’il y ait une abondance de travail entre les deux.

Parfois il faut travailler le weekend mais c’est un choix d’organisation.

 

Le rythme 4/5 vous convient-il ?

 Carrément, avant j’avais 3/2 jours et là avec le 4/5 mes cours sont condensés, il y’a de bons intervenants, j’apprends pleins de chose donc c’est parfait !

Portfolio : http://webarranco.fr/

@Webarranco  – Linked IN