>
>

Edouard Sastre

Graphiste – Assistant DA chez Dagobert.

Qu’est-ce qui vous a amené à l’ECV Digital ?

J’ai d’abord effectué un bachelor chef de projet multimédia, une formation polyvalente qui m’a permis de voir les différents domaines du digital. Je me suis finalement rendu compte que ce qui m’intéressait vraiment était tout ce qui touchait à la création, plus précisément la création graphique mais également la direction artistique digitale. Lors de mes recherches d’école plusieurs d’entre elles demandaient un parcours graphique et technique – c’est-à-dire des bases en dessin, photographie …, ce que je n’avais pas. Je pensais pouvoir compenser avec le digital et j’ai découvert l’ECV Digital. Je me suis dit que ce serait intéressant de voir comment s’organise l’association de l’ECV (École de Communication Visuelle), et de sa très bonne réputation, avec le digital. C’est leur site web qui m’a vraiment convaincu. Étant donné mon parcours web, je suis assez sensible à la façon de présenter, à l’ergonomie et au graphisme. Pour moi, un bon site web est assez révélateur de l’école ou de la marque qu’il y a derrière : en l’occurrence je ne me suis pas trompé.

Pourquoi avoir choisi une formation en alternance plutôt qu’en initiale ?

Pour ma part, mon cycle de formation initiale s’est terminé avec les stages effectués pendant ma Licence. Après cela j’avais d’une part, envie de trouver un travail, mais en même temps j’avais besoin de compléter et financer ma formation : l’alternance me permettait d’avoir les deux.

Comment se sont déroulées vos recherches de contrat ?

Avec quelques difficultés : mon inscription tardive a fait que je n’ai pas pu profiter des ateliers et rencontres organisés par l’école pour améliorer nos candidatures et nos books ; et par ailleurs cela a rendu difficile de trouver une alternance pendant l’été, période où il n’y avait pas grand monde pour répondre à mes candidatures. Malgré tout j’ai fini par trouver : je suis actuellement en alternance à l’agence Dagobert. Pour la petite histoire, la personne qui m’a reçu venait également de l’ECV, je pense que cela a joué lors de mon recrutement !

Cela correspond-il à ce que vous recherchiez, en terme de structure et de missions ?

Oui. Je souhaitais intégrer une structure à taille humaine : avec une soixantaine de salariés Dagobert gère aussi des projets assez importants. De plus, c’est  avant tout une agence créative et pour moi, c’est sans doute le plus important. Pour l’instant mes missions sont assez variées, je touche à différents domaines que je n’avais pas pu approcher dans le cadre de mon parcours précédent. J’y apporte aussi  mon « expertise » sur la partie web et la gestion de projet.

 

L’intégration en entreprise a-t-elle été rapide ? Vous sentez-vous à l’aise aujourd’hui ?

L’intégration a été rapide. Les gens sont très bienveillant et la partie créa est assez dynamique donc pour l’instant je suis content.

 

Comment gérez-vous ce rythme hebdomadaire et ce double statut d’étudiant-salarié ?

J’étais un peu inquiet avec tout ce que j’entendais à propos du rythme de l’alternance, mais finalement c’est assez agréable à vivre.  L’essentiel de la semaine est consacré à l’entreprise et le dernier jour, le vendredi dans mon cas est consacré à l’école. Le fait que ce soit le dernier jour de la semaine permet de faire une transition avec le week-end et le lundi on reprend la casquette d’employé en entreprise.  En soi c’est tout à fait vivable.

 

Le rythme 4/5e vous convient-il ?

Je ne suis pas perdu pour le moment, j’arrive encore à travailler de manière souple. Je suis plutôt bien organisé : je travaille un peu chaque soir donc pas de stress pour l’instant.

Edouard Sastre@EdouardSastre