>
>
>

Pierre Darmena

Head of UX

SNCF

La principale qualité recherchée par Google aujourd’hui, pour leurs nouveaux entrants, est l’adaptabilité. Sortir de grandes écoles ne suffirait donc plus ? Cela sonne t il le glas de l’apprentissage classique, des raisonnements construits et linéaires, des certitudes, voire de l’arrogance, des sachants ?
Le fait est que dans un contexte digital mouvant, une société en transformation, une réponse péremptoire est quasi obsolète dès
sa sortie.
Nous pourrions faire l’analogie avec la physique quantique qui a ouvert un champ immense en prouvant que des réponses
probables, aléatoires ou indéterminées étaient plus justes que les réponses classiques.
Dès lors quelles qualités sont requises pour être pertinent dans un tel contexte ? Comment modeler un étudiant pour le préparer à croiser toutes ces données mouvantes ? Comment industrialiser la méthode pour la diffuser ?
Pour ma part je n’en ai aucune idée et c’est d’expérience le meilleur point de départ pour itérer…