>
>
>

Victoria Heim diplômée et exposée au Festival Photophore

À l’occasion de la 5ème édition du festival Photophore, nous avons eu le plaisir de redécouvrir une oeuvre d’une de nos étudiants diplômée en 2018 en Web Design, réalisée durant ses études à l’ECV Digital.

 

5 jours pour un sujet commun “Ligne de temps”

 

Pendant environ une semaine, les visiteurs ont été conviés  à découvrir des oeuvres, des idées, des pensées et des techniques créatives. Grâce aux différents partenaires de l’association, diverses activités ont pu être mises en place sur l’ensemble du territoire. Ce festival fut programmé pendant les 50 ans de l’association avec la volonté d’aborder la notion du temps : hier, aujourd’hui et demain. Le festival regroupait 3 oeuvres majeures dont celle de Victoria Heim, diplômée d’un Mastère Web Design à l’ECV Digital. Cet événement proposait également des ateliers, spectacles et projections en parallèle de l’exposition.

 

L’art numérique et notre formation Mastère Web Design

 

En mai dernier, nos anciens étudiants en Web Design exposés leurs oeuvres à la Folie Numérique. Parmi les oeuvres en question, <Cadrave=”2.0> se présente comme une installation participative inspirée du jeu d’écriture collectif créé en 1925 par les surréalistes, le cadre exquis. L’expérience invite chacun à laisser une trace de son passage en écrivant quelques mots, afin de générer une histoire collective.

 

Cinq mois plus tard, Victoria Heim désormais diplômée et créatrice de l’oeuvre se voyait proposer d’exposer son oeuvre au festival.

“J’ai découvert le travail de Victoria à l’occasion du jury organisé à l’ECV Digital pour leur travail lié à l’art numérique. Son oeuvre colle parfaitement aux thèmes abordés lors du festival avec la notion d’éducation populaire et de temps. C’est aussi une oeuvre collaborative qui aborde la notion de temps réel et temps présent. Depuis le début de l’événement, elle interpelle tous les âges, personnes curieuses et timides à l’idée de laisser leur trace dans l’oeuvre” explique Jocelyne Quelo, en charge de la création du festival.

 

Une oeuvre qui a également retenue l’attention de nos étudiants “ Son oeuvre sortait vraiment du lot, dans tous les cas elle m’a marqué lors de l’exposition en mai dernier” explique Camille, désormais étudiante en deuxième année de Mastère Web Design, qui réalisera elle même une oeuvre pour mai prochain.