>
>
>

My Little Paris : 3 conseils pour lancer sa start up

La France est un des pays où le plus de start-up se créent.  «Paris compte aujourd’hui 4.000 start-up, 12.000 avec la banlieue. C’est plus que Londres ou Berlin», comme le détaillait Jean-François Galloüin, professeur à l’Essec dans un article de Capital. Alors comment se faire une place sur le marché face à cette forte concurrence ? “My Little Paris” est l’un de ces exemples. Une grande réussite qui s’est construite au fil des années. Voici quelques clés données par Elisa Rummelhard et Clémence Barbier.

 

Une bonne idée ne se construit pas toute seule

Créer une start-up ne relève pas d’un miracle, mais réussir à conquérir le marché est un grand enjeu. Il est préférable de favoriser le qualitatif au quantitatif. La prise de risque est un pari à long terme qui a de forte chance de réussir.

 

Il faut savoir qu’aujourd’hui le marché change très vite encore plus celui du digital dont “My Little Paris” fait partie. Il est alors préférable de savoir agir vite et de façon efficace au lieu d’imaginer une stratégie sur le long terme.

 

 

Une idée bien construite et amenée à finalisation doit passer par 99% de temps passé sur la construction et le développement de l’idée. Le 1% restant servira à la face de mise en place.

 

« Le premier but c’est de bien s’écouter
et de se demander ce dont on a vraiment envie,
pour le partager ensuite”

 

Les outils de la réussite

La réussite d’une start-up ne se fait pas toute seule. C’est bien d’avoir une bonne idée, mais il faut surtout savoir la mettre en place et l’adapter. C’est pour cela qu’il faut passer plus des 3/4 de son temps à la conception de l’idée.

 

Si l’idée est innovante, le reste se fera tout seul par le bouche à oreille. Car dans le monde du digital la valeur de partage est très présente et c’est ce qui marche. Le côté humain est également très apprécié. Par exemple, “My Little Paris” envoie des “push-up” sur leur application mobile à des moments précis de la journée :  

      • des infos sur des bons plans pour manger vers midi
      • des conseils pour s’endormir vers minuit, destiné aux insomniaques
      • une liste d’excuse à donner à son patron pour un retard vers 8 heure du matin

 

“Il n’y a pas de personnes créatives en soi, mais des lieux qui amènent à la créativité”

 

Il ne faut pas avoir peur de l’échec

 

Les échecs ne sont pas des freins à la réussite. Il faut savoir s’adapter au consommateur et être proche de lui pour s’adapter à ses demandes. Afin de satisfaire le client et lui proposer une idée aboutie, il ne faut pas hésiter à recommencer de 0. À chaque nouveau support il faut tout recommencer de 0 et repenser l’usage.

 

Prenons l’exemple de l’application ”Hook” pour hommes de « Merci Alfred », le pendant masculin de “My Little Paris” : elle a subi 2 échecs avant d’aboutir à une réussite. Il ne faut pas avoir peur de reprendre son idée 0.