>
>
>

Sprint Design : Groupe SEB et nos étudiants M2 UX

Lors de leur Sprint Design, nos étudiants en Mastère 2 UX ont mené une réflexion sur un projet du Groupe SEB. Autour d’une problématique actuelle, ils ont du faire preuve de curiosité et d’ingéniosité pour proposer une solution innovante.

 

L’objectif pour nos étudiants était de proposer une solution face à la question que des millions de consommateurs se posent « Qu’est ce qu’on mange ce soir ? ».  Le groupe SEB souhaitait engager la réflexion des étudiants sur des solutions innovantes à imaginer pour faciliter la vie des individus en cuisine. À l’heure des transformations numériques, les étudiants devaient imaginer des solutions optimales allant de l’approvisionnement à la préparation du plat. Au total ce sont 6 expériences à forte valeur ajoutée qui ont du être pensées.

Pour les étudiants, les retombées sont positives avec une vraie relation client : « Nous nous sommes vraiment positionnés comme des professionnels répondant à un brief défini par un client. Le groupe SEB nous a fait confiance. Nous avons pu découvrir, créer et échanger sur un réel sujet du groupe. C’était une belle occasion pour nous de rendre concret un projet d’école.  Nous avons pu pousser notre travail jusqu’à la présentation de nos réalisations devant le groupe SEB à Lyon. Nos idées vont être réellement prises en compte pour leurs innovations de demain. Une belle expérience !  » expliquent Paloma et Romain, étudiants en M2 UX.

 

Du côté du Groupe SEB, l’expérience semble avoir porté ses fruits également : « J’ai eu l’opportunité de vivre le design sprint sur place avec les étudiants. J’ai senti une vraie émulation au sein des équipes, avec une belle appropriation du sujet de recherche. Les étudiants ont la capacité de donner vie rapidement aux idées, permettant de se projeter dans l’usage et de creuser encore plus loin les pistes de réflexion. A l’issue du projet, deux portes paroles sont venus à Lyon pour restituer leurs travaux, nous sommes très satisfaits de cette collaboration » explique Simon Lauquin, chef de projet Innovation pour le Groupe SEB