>
>
>

Retail & e-commerce : le numérique impose de s’adapter.

Le commerce d’aujourd’hui ne ressemble plus à celui qu’ont connu nos grand-parents. Tout est en perpétuelle évolution grâce aux nouvelles technologies et de nouvelles habitudes s’installent. Yann Rivoallan de The Other Store nous donne quelques clés pour comprendre les évolutions du retail et du e-commerce : les manières de consommer changent et il faut savoir s’adapter avec les meilleurs outils.

 

Depuis l’avènement des nouvelles technologies nous sommes connectés constamment. Les commerces d’aujourd’hui doivent s’adapter à ce monde connecté et faire place à de nouvelles façons de vendre leurs produits.

 

Ce mouvement d’une consommation et d’une communication de masse vers une nouvelle place plus centrale du consommateur – devenu consomm’acteur, lui donne un impact important sur les marques. C’est notamment ce qu’ont compris les marques du luxe en s’associant à des enseignes plus grand public (Balmain et H&M par exemple) pour rendre le luxe plus accessible. Le « masstige » (néologisme contractant masse et prestige) est un principe marketing permettant d’étendre l’audience de ces marques et de créer des opérations de communication efficaces.

 

 

Néanmoins le principe de masse a fait place à celui de la multitude : chaque personne devient un media et partage les événements via les écrans et réseaux sociaux. Les marques doivent tenir compte du poids de ces prises de parole. Les consommateurs peuvent avoir accès à toutes les informations nécessaires sur les produits et les marques. Ils peuvent se faire une idée des produits grâce aux avis d’autres consommateurs. Avant d’acheter, les clients se renseignent sur Internet puis se dirigent en point de vente. Les vendeurs ne servent plus à grand chose, car les clients sont ultras informés sur les produits qu’ils recherchent. C’est pourquoi il faut réinventer les retails et voir le monde du commerce de demain sous un autre angle.

Points de ventes & e-commerce : entre antagonisme et complémentarité    

En 10 ans le monde du commerce a fortement changé. L’avènement du numérique a fait supprimé 40 000 points de vente multi-marques à cause de nouvelles enseignes digitales comme Amazon qui proposent plusieurs produits de plusieurs marques. Mais, même si les nouveaux procédés du e-commerce se sont faits au détriment de certains points de vente, certains d’entre eux permettent aussi  aux enseignes physiques de se développer, de gagner en chiffre d’affaires et aux clients de gagner du temps sur leurs achats.

 

On voit ainsi apparaître des convergences entre le monde connecté et les boutiques physiques. Notamment grâce au « click and collect » : cela consiste à se renseigner sur les produits sur le site de la marque et regarder dans quel magasin le plus proche le produit est disponible comme le fait l’enseigne Célio. Il y a également le « web to shop », qui consiste à commander le produit sur internet et à se faire livrer en magasin gratuitement. Malgré tout, ces nouveaux modes de consommation sont difficiles à instaurer dans les habitudes des consommateurs car peu d’enseignes communiquent sur ce service.

           

Par ailleurs, si certains pensent qu’avoir un magasin ultra connecté serait la solution, la meilleure façon de toucher les consommateurs se trouve en fait dans leur poche et passe principalement par le biais des smartphones, toujours présents dans la journée ultra-connectée des clients. Néanmoins des dispositifs « digital in store » existent et il faut savoir les utiliser à bon escient.

 

web in store

 

Aussi, si pour les magasins, tout digitaliser n’est pas la solution, de nouveaux retails voient voir le jour : imaginez un magasin duquel l’on sortirait sans paquet et où les produits ne seraient là que pour être essayés et touchés… Des marques ont tenté l’expérience avec succès, comme par exemple Séphora.

 

Capture d’écran 2016-01-05 à 11.23.05

 

Ce concept de boutiques « zéro stock » permet de se consacrer à la vente. Les clients peuvent commander leurs produits sur les plateformes et sont livrés dans la journée ou le lendemain. C’est une nouvelle façon de consommer qui permettra de réconcilier digital et physique et de se consacrer uniquement aux clients.

 

Maily Cadet – Promo Bachelor 3