>
>
>

Masterclass : La disruption au service de la société ?

Pour sa première masterclass de l’année le 25/10/2017, l’ECV Digital Bordeaux a invité Philippe Barre, cofondateur de Darwin, pour intervenir sur le thème de la disruption numérique.

 

Philippe Barre a créé en 2008, Darwin, lieu emblématique de l’entrepreneuriat à Bordeaux, avec le rêve de faire rimer économie et écologie. Cette ancienne caserne militaire de près de 20 000 m2 a été entièrement rénové accueillant désormais des espaces de co-working, associations, ferme urbaine, skate-park, espaces d’expression libre pour les grapheurs, épicerie bio, restaurant « Le Magasin général » … Une sorte de quartier idéal qui casse les codes des modèles économiques standards.

 

Loin du format classique d’une conférence, Philippe Barre a souhaité privilégier une forme de discussion philosophique, sociologique et politique grâce à laquelle nos étudiants ont pu interagir directement pendant près d’une heure et demi.

 

Philippe Barre a introduit la discussion en faisant un état des lieux du secteur digital avant d’expliquer les limites et les enjeux de celui-ci en matière de disruption. La disruption digitale est aujourd’hui, d’après lui, un mélange entre le Löw Tech (objet avec peu de technologie) et le High Tech (objet avec des technologies de pointes) et doit être repensé. Il ne s’agit pas d’exclure la technologie digitale mais d’être attentif à l’utilisation et au développement du digital utile et bannir le digital futile ! Pour cela, il faut garantir la démocratisation du digital.

 

Philippe Barre a appelé les étudiants à participer à une réflexion critique et collective. Il les a incité à agir, consommer différemment et surtout sortir de leur zone de confort pour disrupter : « Vous avez le droit de rêver à la vingtaine, et ce sont vos rêves qui provoqueront le changement. C’est aussi ça la disruption, c’est changer les choses et tourner les pages ».

 

Afin d’illustrer ses propos et de sensibiliser les élèves, le cofondateur de Darwin a terminé son intervention avec une citation d’Albert Einstein : « l’imagination est plus forte que le savoir ».

 

Ce ne sont pas le savoir et l’information qui permettent la disruption mais plutôt l’imagination, le rêve et l’inconnu !

 

Découvrez le témoignage de Philippe Barre sur la disruption

Pour revivre l’intégralité de la masterclass c’est ici !