>
>
>

Les raisons du succès des « ventes flash »

Aujourd’hui, la croissance ne faiblit pas du côté de l’e-commerce. En 2015, les français auraient dépensé quelques 56,8 milliards d’euros sur internet, selon Skeelbox, cabinet de conseil en e-commerce. Ces achats sont réalisés essentiellement pour l’habillement, les voyages ou encore les biens culturels. Et depuis plus d’une décennie, les sites de ventes événementielles s’imposent en rassemblant les multiples éléments que recherchent l’internaute.

 

Toujours plus de bons plans…

 

La particularité des ventes événementielles est de proposer aux membres du site, des articles de marques à des prix très attractifs. Vente-privee.com, leader dans le domaine, propose jusqu’à -70% moins cher ces produits de marque. Et la plateforme accueille quelques 3 millions de visiteurs quotidiens dans les pays d’Europe dans lesquels l’entreprise est implantée. Ce qui nous donne à la fin de la journée, 200 000 produits vendus sur leurs ventes éphémères appelées “flash”.

 

Le sentiment de la bonne affaire

 

Les sites de ventes événementielles jouent énormément sur leur caractère éphémère. Les ventes offrent le sentiment d’exclusivité au client malgré les 22 millions de membres inscrits sur le site.

A l’image des soldes, ou encore du Black Friday et du Cyber Monday, les ventes éphémères aux prix alléchants font fureur, aux Etats-Unis comme en France. Le 30 novembre dernier, plus de 30 milliards de dollars auraient été dépensés pour le Cyber Monday, selon l’éditeur de logiciels Adobe. Une hausse de 14% par rapport à l’édition 2014. Alors que le chiffre d’affaires en boutique pour le Black Friday était en baisse par rapport à 2014.

 

En Suède, le combo ventes flash et bonnes affaires va encore plus loin. SpeedSale a été créé par le site e-commerce Papercut, spécialisé dans les biens culturels. Ce concept encore plus poussé donne 4 secondes à ses internautes pour acheter un produit sur le site. L’occasion se joue sur l’instant présent et ne se produit qu’une seule et unique fois.

 

 

Une tendance d’achat en ligne qui se gamifie et renforce l’achat d’impulsion

Les experts de LaSer, filiale à parité des groupes Galeries Lafayette et BNP Paribas Personal Finance spécialisée dans le marketing et la relation client, s’exprimaient sur le sujet dans un article du Figaro :

 

«Avec le commerce en ligne, les possibilités n’ont cessé de se multiplier, jusqu’à la proposition extrême de Papercut, preuve que les internautes sont toujours en quête de nouvelles expériences d’achat et que, pour eux, la consommation n’est jamais très éloignée du jeu.»

 

Olivier Mathiot, cofondateur et directeur marketing de PriceMinister ajoute que :

 

«La scénarisation des ventes ‘flash’ ou autres ventes privées rend le shopping encore plus divertissant.» Il se dit convaincu qu’Internet dope les «achats d’impulsion». «Ce média de l’immédiateté provoque un sentiment d’urgence qui force l’internaute à se décider très vite. Il recrée un environnement propice à la frénésie et à l’excitation».

 

Aucun doute, les leaders du e-commerce jouent avec le ressenti des clients, étudient les typologies d’internautes : le frustré, l’économe, l’opportuniste… afin de toujours mieux faire « matcher » le storytelling proposé. Un storytelling renforcé chez vente-privée.com par un travail de plus en plus soigné de l’image en général et de l’image des marques mises en avant en particulier.

Content Square a identifié 16 profils de shoppers en ligne

 

 

 

Sources et liens :

http://www.lefigaro.fr/conso/2011/10/14/05007-20111014ARTFIG00707-l-e-commerce-surfe-sur-la-vague-de-l-achat-compulsif.php

 

http://www.usine-digitale.fr/article/le-shopping-en-ligne-vers-de-nouveaux-records-avec-le-cyber-monday.N366008

 

http://www.supplyweb.fr/les-sites-de-ventes-privees-l-avenir-du-e-commerce/