>
>
>

Gustave en 1ère année de Bachelor réalise son stage de 2 mois à Hong Kong

Dans le cadre de leur 1ère année de Bachelor Chef de Projet Digital, nos étudiants doivent effectuer un stage de 2 à 4 mois. Ce stage doit leur permettre de mettre en application les connaissances et compétences acquises à l’école en étant confrontés au monde professionnel et à ses exigences.

 

Gustave Beauvisage, en 1ère année à l’ECV Digital Bordeaux, a décidé d’effectuer son stage de 2 mois dans l’entreprise CDB Limited à Hong Kong en Chine. Découvrez son témoignage !

 

Un stage à l’étranger : une belle opportunité 

Je n’ai pas choisi de faire mon stage à l’étranger, c’est une opportunité qui s’est présenté ! La décision a été prise du jour au lendemain ! Mais l’idée était vraiment intéressante, ça m’a permis de découvrir une nouvelle culture et travailler mon anglais tout en travaillant dans le web !

 

Les démarches pour trouver son stage : le réseautage un outil à ne pas négliger

C’est un membre de ma famille qui est en train de créer sa société et qui avait besoin de mon aide ! J’étais là au bon moment ! L’école m’a aidé pour les démarches administratives. Je n’ai pas eu besoin de visa, Hong Kong est libre d’accès pendant un certain temps !

 

Des missions en phase avec la formation

Mes missions consistaient à passer des produits d’une ancienne boutique en ligne (www.amazing-hk.com) à la nouvelle boutique qui est internationale (www.theamazingtouch.com) via le logiciel PrestaShop. Je me suis également occupé d’une partie du design du site internet en améliorant le visuel des boutons et des photos qui sont sur le site internet. J’ai eu également de nombreuses missions secondaires telles que la création de flyers pour un événement qu’a organisé l’entreprise et la recherche de pages sur les réseaux sociaux sur lesquelles l’entreprise pouvait proposer de la publicité.

Les conseils de Gustave : Etre efficient et curieux

Pour les futurs stagiaires qui souhaiteraient faire un stage à l’international, je leurs conseille de sauter sur l’opportunité si l’occasion se présente. Qu’ils n’aient pas peur du dépaysement, les locaux sont souvent très accueillants, et dans chaque pays du monde, il y a toujours une communauté française d’étudiants ou d’expatriés qui seront là si vous en avez besoin !